Tournage d’une autre version de l’exercice 3 sur l’esplanade de la B.N.F.

Avec Madame Ballion, nous avons fait des repérages sur l’esplanade de la B.N.F au mois de janvier et nous avons filmé plusieurs plans pour préparer le tournage d’un autre exercice 3.

Aujourd’hui nous sommes le 8 février 2023 et nous avons un challenge à relever: Bartek nous fait confiance et nous demande de relever un défi, celui de raccorder deux plans filmés en janvier en un seul plan-séquence!

Ce n’est pas évident car les espaces sont éloignés et il faut chorégraphier toutes les arrivées de personnages et le déplacement de la caméra. A un moment, nous devons même filmer un personnage en faisant un travelling arrière; toute l’équipe de tournage devait reculer en même temps que Safa avançait face à la caméra.

Nous nous sommes concentrés et nous sommes fiers du résultat.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Tournage de l’exercice 3 à l’internat

Lors d’une séance précédente, nous avons réfléchi à l’exercice 2 avec Madame Ballion et nous avons fait des essais de tournage à l’internat.

La consigne était de tourner un plan-séquence en 3 étapes: 1) La caméra suit le personnage principal. 2) La caméra décroche et abandonne le personnage principal. 3) La caméra rattrape le personnage.

Nous avions filmé la scène suivante: la caméra suit de dos une jeune fille dans les couloirs de l’internat, elle s’arrête d’abord devant un premier salon où deux élèves regardent la télévision et ne la remarquent pas puis elle continue son chemin pour entrer dans une pièce où plusieurs adolescents s’amusent avec un jeu de société. Elle s’approche de la table et regarde les autres jouer mais personne ne lui parle. La caméra reste sur les joueurs au lieu de suivre la jeune fille quand elle s’en va au fond de la pièce pour lire (le fait que la caméra ne la suit pas accentue la solitude de la fille et le fait qu’elle est « transparente »). Quand un des joueurs se lève pour aller chercher quelque chose, la caméra le suit mais s’arrête en chemin pour rester sur la fille isolée.

Aujourd’hui avec Bartek, nous refaisons des prises plus abouties (car ce n’est pas un plan facile à réaliser!).

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Tournage d’une autre version de l’exercice 2

Aujourd’hui, nous avons une autre idée pour l’exercice 2: nous filmons un groupe d’élèves s’amusant devant le collège. Puis nous dézoomons et le spectateur s’aperçoit que la caméra est placée dans le hall du collège (et non dans la rue) car il voit au premier plan une jeune fille qui regarde le groupe derrière la vitre. Au son, nous entendrons avec plus ou moins de netteté la conversation à l’extérieur.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Tournage de l’exercice 2 dans la cour

Après avoir fini d’enregistrer nos commentaires sur les tableaux (exercice 1), nous sommes dans la cour pour filmer l’exercice 2 qui doit opérer un décentrement entre l’image et le son.

Nous avons eu l’idée de faire un long panoramique montrant la cour totalement vide, à part deux jeunes filles isolées. Quand il verra ce plan, le spectateur entendra une conversation entre trois amis parlant d’une fille qui a été harcelée; il ne découvrira les locuteurs qu’à la fin du panoramique.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Réalisation de l’exercice 1 et analyse d’extraits

Nous avons réalisé plusieurs exercices filmés depuis le début de l’année (en particulier 3 versions différentes d’un même événement) et nous avons compris que filmer, c’était faire des choix selon l’effet que l’on veut provoquer chez le spectateur et le(s) personnage(s) qu’on veut mettre en avant ou pas (choix de lumière, de cadrage, de mouvements de caméra, de découpage…).

Aujourd’hui nous avons travaillé sur l’exercice 1 et nous avons regardé des extraits en nous posant cette question : qui attire l’attention? Dans l’extrait Playtime de Jacques Tati, nous avons été déstabilisés car on ne comprend pas facilement qui parle (la caméra ne s’approche pas du locuteur ou de l’interlocuteur). Bartek et Madame Ballion nous ont expliqué que le réalisateur s’amuse en nous montrant que la vie moderne est compliquée en embrouillant la compréhension du spectateur.

Nous avons beaucoup aimé le court-métrage Les Indes galantes de Clément Cogitore; c’était étonnant de voir ce crump puissant sur une musique d’opéra baroque. La façon de filmer ne nous laisse pas à l’extérieur de la scène mais nous inclut, on est « DANS le cercle ». On participe à la danse, on en ressent l’énergie. Dans ce film, les personnages deviennent importants à tour de rôle. Le spectateur porte son attention à des personnages différents ou à l’ensemble du groupe; il est parfois frustré quand la scène est masquée par des personnages.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Exercices d’initiation à la caméra

Aujourd’hui, mercredi 12 octobre 2022, nous continuons à découvrir la matériel et à faire de petits exercices à la caméra avec Bartek, notre intervenant et Madame Ballion, notre professeure. Cela nous plaît!

Nous avons aussi regardé et analysé deux extraits que nous avons trouvés intéressants: La double vie de Véronique de Krysztof Kieslowski et l’ouverture de Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Presentation of our film in Frankfurt

Cette galerie contient 6 photos.

July 10, 2023 at DFF Cinema

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

« À nous le cinéma ! » in Wiesbaden, Germany

Cette galerie contient 4 photos.

June 5-7, 2023 Presenting our film « Lost Places » in Wiesbaden at À nous le cinéma ! on June 6, with Wim Wenders.It was such a great experience meeting everyone involved in the project from so many countries.

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Editing our film essay – IGS Herder, Frankfurt

Cette galerie contient 1 photo.

April 25, 2023 Together with the filmmaker Adrian Oeser we are deciding which shot is the most suitable and at which point exactly one shot should end and the next one begin.Some of us are currently full of motivation producing … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Shooting our film essay – IGS Herder, Frankfurt

Cette galerie contient 5 photos.

March 18-21, 2023 Here are some impressions from our filming in March.On the first day we were in a Chinese garden for the beginning and for the end scenes of our film.After that, we shot some scenes at school. Two … Continuer la lecture

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Exercise 3 – IGS Herder, Frankfurt

Cette galerie contient 3 photos.

January 31, 2023

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Exercise 2 – IGS Herder, Frankfurt

Cette galerie contient 4 photos.

January 17, 2023

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Film excerpts

IGS Herder, Frankfurt – Januar 10, 2023

Watching an excerpt from Kelly Reichardt’s « Meek’s Cutoff » (2010)
Publié dans Divers, Films vus | Laisser un commentaire

Visit to the DFF – Deutsches Filminstitut & Filmmuseum (German Film Museum)

Cette galerie contient 5 photos.

December 20, 2022

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Exercise 1 – IGS Herder, Frankfurt

Cette galerie contient 8 photos.

November 8, 2022

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Le film-essai et le making of de l’année

Voici deux liens pour visionner notre film-essai de fin d’année: « L’un et l’autre » ainsi que le making of rendant compte des tournages, du travail effectué, et du superbe voyage à Francfort pour la restitution inter-ateliers !!

https://tube-arts-lettres-sciences-humaines.apps.education.fr/w/rXPnHg738fgEi6cdVwXyyr

https://tube-arts-lettres-sciences-humaines.apps.education.fr/w/8N1UY6hKFSwTQx1G2ynhE1
Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Nos soutiens

Notre projet a été soutenu par l’Académie de Grenoble, la Région Auvergne Rhône-Alpes, ainsi que la ville de Grenoble. Un grand merci aussi à l’OFAJ pour avoir pu fiancer en partie notre déplacement à Francfort.

Un grand merci à notre partenaire culturel MON CINE et à notre partenaire artistique CINEX.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Le Scénario

Lors de l’écriture de notre scénario, il était très important pour nous que l’intrigue soit réaliste. Nous voulions raconter une histoire avec laquelle on peut s’identifier. Dans la première étape, chaque membre du groupe devait raconter plusieurs expériences excitantes ou autrement intéressantes. Parmi ces histoires, nous avons ensuite choisi celles qui nous plaisaient le plus. En petits groupes, nous avons développé des idées de film inspirées par ces histoires. Toutes les idées étaient bonnes, mais pas encore parfaites. C’est pourquoi les idées ont été retravaillées jusqu’à ce que les meilleurs aspects de toutes les idées soient combinés. La dernière étape consistait à formuler le scénario proprement dit. Le déroulement des événements était précisément défini dans le scénario, mais les dialogues n’étaient que des espaces réservés car nous voulions que tout dans le film soit aussi naturel que possible. L’écriture du scénario était un processus qui prenait du temps. Cependant, nous sommes fiers et satisfaits du produit final.

DEUTSCH

Beim Schreiben unseres Drehbuchs war uns sehr wichtig, dass die Handlung realitätsnah ist. Wir wollten eine Geschichte erzählen, mit der man sich identifizieren kann. Beim ersten Schritt sollte jeder aus der Gruppe mehrere spannende oder anderweitig interessante Erlebnisse erzählen. Aus diesen Geschichten wählten wir dann die, die uns am besten gefielen. In kleinen Gruppen haben wir dann, von den Geschichten inspiriert, Filmideen ausgearbeitet. Alle Ideen waren gut, aber noch nicht perfekt. Deshalb wurden die Ideen nochmal überarbeitet, bis aus allen Ideen die besten Aspekte zusammengeführt. Der letzte Schritt war dann das eigentliche Drehbuch auszuformulieren. Im Drehbuch wurde der Ablauf genau festgelegt, die Dialoge waren aber nur eine Art Platzhalter, denn wir wollten, dass im Film alles so natürlich wie möglich ist. Das Schreiben des Drehbuchs war ein Vorgang, der Zeit gebraucht hat. Auf das Endprodukt sind wir aber stolz und zufrieden.


ENGLISH


When writing our screenplay, it was very important to us that the plot is realistic. We wanted to tell a story that people can relate to. In the first step, each person in the group was supposed to share several exciting or otherwise interesting experiences. From these stories, we then chose the ones we liked the best. In small groups, we developed film ideas inspired by these stories. All the ideas were good, but not yet perfect. Therefore, the ideas were revised again until the best aspects from all the ideas were combined. The final step was to formulate the actual screenplay. The sequence of events was precisely defined in the screenplay, but the dialogues were just placeholders because we wanted everything in the film to be as natural as possible. Writing the screenplay was a process that took time. However, we are proud and satisfied with the end product.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Tournage

Um 9 Uhr morgens des 29. März trudelten die ersten Schauspieler, Regisseure und Kameraleute beim Drehort in einer Wohnung im Nordwesten von Berlin ein, die von Filip für das Filmen zur Verfügung gestellt wurde. Die Wohnung hatte Filip von seinem Opa samt Möbeln übernommen. Zuerst haben wir uns auf die Szenen in der Wohnung konzentriert, bei denen der Fokus auf die Aussicht aus den Fenstern, auf Familienbilder und auf einzelne Möbelstücke lagen, um die Familiengeschichte und die Wohnung des Protagonisten Luca zu beleuchten. Darauf folgte eine Szene mit einem Dialog zwischen Djouna und Luca, bei dem es vor allem auf die Verbundenheit und die Tiefe des Gespräches ankam. Als nächste Szene wurde die Ankunft von Djounas Freunden im Treppenhaus von Filip gefilmt. Dabei kommen sechs weitere Schauspieler zum Einsatz. Diese bringen nicht nur gute Stimmung mit, sondern auch noch Requisiten wie Chips und Getränke. Nach mehreren Drehversuchen, in denen die Tüten immer wieder rauf und runter geschleppt wurden, ist die Begrüßung zwischen Djouna, Luca und den Freunden perfekt. Nachdem die Freunde nun in der nächsten Szene die Wohnung betraten, verließen unsere Lehrer die Wohnung, damit wir die Partyszene filmen konnten. Mal mit, mal ohne Musik, mal mit bunter Beleuchtung, mal ohne – versuchten wir ausufernde Partystimmung festzuhalten. So wurden während des Herumreichens der Kamera neben neuen Perspektiven, auch neue Motive entdeckt. Trotz Erschöpfung und Müdigkeit stand die letzte Szene des ersten langen Drehtages noch bevor, in der die Hauptprotagonisten Djouna und Luca einen Dialog auf Filips Balkon führen. Bei dem Dreh merkten vor allem die Kameraleute, wie wichtig eine gute Tonqualität und ausreichende Beleuchtung sind.


Am nächsten Tag ging es mit weiteren Partyszenen weiter. Hierbei legten wir den Fokus vor allem auf viel Bewegung des Partygeschehens und eine Varietät an Perspektiven. Zum einen kann so die Party durch Aufnahmen von Getränken und Chips sinnlich wahrgenommen und zum anderen soll dem Betrachter aus wackeligen Handy-Videos auch die Sicht eines Anwesenden vermittelt werden. Danach war die Schlußszene unseres Films an der Reihe: Der Rauswurf der Partygäste. Mehrere Perspektiven und die verschiedenen Schauspieler ins Bild zurücken, war anfangs schwierig. Doch nach ein paar Versuchen wurden Schauspieler und Kameraleute routinierter und fingen den Rauswurf von den Partygästen gut ein.


Der letzte Drehtag endete mit dem Filmen der Anfangsszene. Darin steht Leon zunächst auf einem Gehweg im Fokus. Er wird von den Hauptprotagonisten Djouna und Luca angerempelt. Leon antwortete nicht wie geplant, sondern schimpfte ein paar Töne höher als sonst „ey passt doch mal auf“. So fließt dieser Moment als wahrscheinlich lustigster der Drehtage in diesen Blog ein und stellt gleichzeitig das Drehende dar.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Tournage du Court-métrage à Perpignan, le joli mois de Mai

planning familial
dernier réglage
Les Allées MAILLOL….
Réunion de tournage
Faire entendre sa voix
Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Tournage du film essai : volet 2 « artistique et sportif »

La classe a voulu filmer des oeuvres de street art à l’ilot 27 et le parvis illustré du parc de la Villette mais aussi inviter des musiciens (le saxophoniste Xavier Sibre et la chanteuse guitariste Ma Sané) sur le tournage pour les intégrer au film essai « centré / décentré« .

Les trois amies fâchées sur une fresque en noir et blanc à l’ilot 27 à Pantin
avec deux élèves danseurs situés au niveau du portail prêts à intervenir.
La classe a eu la chance de pouvoir filmer Xavier Sibre le saxophoniste et parent d’élève de l’école.
Elle a choisi la péniche Metaxu, un espace culturel à Pantin,
comme lieu de rencontre entre le musicien et les 3 amies au début du film.

Voici le parvis joliment illustré au parc de la Villette qui a été choisi par la classe
comme lieu de médiation pour reconcilier les 3 amies grâce à trois médiatrices.

A côté de ces 3 îlots de copines en train de discuter pour réparer leur amitié,
3 élèves de la classe, spécialistes du break dance étudié pour la Semaine Olympique et Paralympique
avec le comité olympique de Paris 2024, ont été aussi filmés pour témoigner de leur envie de partager.

Les autres élèves ont pu tester le cycloskate, les rollers, la trotinette et le skate
en partenariat avec des élèves tuteurs pour les guider dans leurs apprentissages.

Toutes ces activités témoignent de la richesse des échanges entre les élèves de la classe.

Et pour clôturer le film essai en chanson festive sur l’amitié,
la chanteuse et guitariste sénégalaise Ma Sané est venue pour la chanson de la fin
au pied du toboggan du dragon du parc de la Villette et devant la cité des sciences et de l’industrie.

Bravo et merci à tous ces talents venus d’univers artistiques variés (cinéma, musique, danse, street art) d’avoir contribué à la réussite et à la richesse de ce beau film essai :

« le chant de l’amitié« 

Le canal de l’Ourcq a montré à la classe toutes ces facettes artistiques en promenant la classe de Pantin à Paris.

Pour finir cette belle aventure, la classe a rendez-vous pour la projection du film essai

au ciné 104 de Pantin le mercredi 21, le jeudi 22 et le vendredi 23 juin 2023

avec toutes les classes d’Ile de France participant à ce beau projet.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Behind the scenes from our film…

Publié dans Films-essais | Laisser un commentaire

Tournage du film essai : volet 1 « les lieux de tournage »

Apprentissage des techniques nécessaires pour filmer

Les enfants ont tous filmé, enregistré le son et joué devant la caméra lors des exercices.

Une expérience trés riche qui leur a permis de réaliser leur film essai « Le chant de l’amitié » avec deux musiciens Ma Sané et Xavier Sbire qui apparaissent au début et à la fin du tournage.

Trois lieux de tournage ont été repérés et choisis par les élèves :

  • le parc de la Villette (le toboggan du dragon et place mosaique),
  • l’ilot 27 (27 oeuvres du style street art dans une résidence en rénovation),
  • le nouveau quartier des Docks à Pantin (la péniche, les entrepots et le skate parc).
La classe est prête pour un tournage sportif à l’extérieur au bord du canal de l’Ourcq à Pantin et à Paris.
C’est parti ! Premier plan du film:
la classe « roule » au bord du canal de l’Ourcq.
Quel choix fait-on pour filmer ?
Plan sur le skate parc de Pantin
Tournage du plan « street hockey » dans le quartier des Docks à Pantin.
Pour le tournage, la classe s’est nourrie du film « les 400 coups » de François Truffaut vu en entier en classe.
Travail en classe avec Laurence la réalisatrice et Matthieu le maître sur le choix du détail à filmer.
Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Tournage

Voici quelques photos de notre tournage réparti sur une semaine en différents groupes .

Jour 1

Jour 2

Jour 3

Jour 4

Publié dans Divers | Un commentaire

Preparação e Rodagem do 2º Exercício: Som/Imagem | Escola Secundaria Matias Aires

Começou-se por escrever a narrativa e planificar os planos que se queria filmar assim como os sons a gravar e fez-se uma maquete filmada com os nosso telemóveis. No dia de Rodagem, filmou-se um conjunto de planos, onde o som e a imagem estão descentrados, um em relação ao outro.

« Gostei bastante deste exercício nunca pensei que seria possível que o som descentrado podia criar toda uma nova narrativa e perspectiva. » Elton

ENG.

We started by writing the narrative and planning the shots that we wanted to film as well as the children to record and a model was filmed with our cell phones. On Shooting day, a set of shots was filmed, where the shots and the image are off-centre, one in relation to the other.

« I really enjoyed this exercise I never thought it was possible that off-center sound could create a whole new narrative and perspective. » Elton

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Preparação e Rodagem do 1º Exercício: Detalhe & Voz off | Escola Secundaria Matias Aires

Para o 1º exercício começou-se por analisar excertos de filmes e pinturas. O primeiro exercício consiste em escolher uma imagem, fotografia ou pintura. E nesta, escolher um detalhe. Todos nós escolhemos as imagens que mais gostávamos e que nos transmitia algo pessoal, e diferentes pormenores.

No dia da rodagem filmou-se em plano fixo esse detalhe, mas também vários outros entre 2 a 5 na imagem escolhida por cada um de nós com os nosso próprios telemóveis . E preparou-se um comentário a posteriori sobre a imagem e os detalhes escolhidos e nesse dia gravou-se as nossas vozes em off.

« Foi muito bom para nós prestamos atenção aos detalhes numa imagem, antes deste exercicio não teríamos a mesma atenção. »

Beatriz

ENG.

For the 1st exercise, we started by analyzing films and paintings. The first exercise consisted of choosing an image, photograph or painting. And in this one, choose a detail. We all chose the images that we liked the most and that conveyed something personal and different details.

On the day of shooting, this detail was filmed in a fixed plane, as well as several others between 2 and 5 in the image chosen by each of us with our own mobile phones. And prepare an a posteriori comment on the image and the chosen details and on that day our voices were recorded off.

« It was really good for us to pay attention to detail in an image, before this exercise we didn’t have the same attention. »

Beatriz

Publié dans Divers, Exercice 1, Exercices | Laisser un commentaire

Apresentação Escola Secundaria Matias Aires

Olá! Somos a turma da Escola Secundária Matias Aires que pertence ao Agrupamento de Escolas Agualva Mira Sintra, localizada na cidade de Agualva Cacém, concelho de Sintra, nos arredores de Lisboa.

Somo uma turma do Curso Profissional Técnico de Informação e Animação turística, constituída por 11 alunos, 5 rapazes e 6 raparigas, com idades compreendidas entre os 16 e os 18 anos.

Estamos a participar pelo segundo ano no programa “Cinema, cen tans de jeunesse” O ano passado aprendemos muitas coisas novas e nunca pensámos que fazer cinema desse tanto trabalho. A verdade é que o cinema nos ajude a olhar e a compreender melhor o que nos rodeia. Este ano temos a expetativa de consolidar o que aprendemos e de adquiri mais conhecimentos.

ENG.

Hello! We are the class of the Matias Aires Secondary School, which belongs to the Agualva Mira Sintra School Group, located in the city of Agualva Cacém, in the municipality of Sintra, on the outskirts of Lisbon.

We are a group of the Professional Technical Course of Information and Tourist Animation, attended by 11 students, 5 boys and 6 girls, aged between 16 and 18 years old.

We are participating for the second year in the program “Cinema, cen tans de jeunesse” Last year we learned many new things and we never thought that making cinema would be so much work. The truth is that cinema helps us to look and better understand what surrounds us. This year we expect to consolidate what we have learned and to acquire more knowledge.

Publié dans Divers, Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Repérages pour le film-essai

ça y est ! Nous avons fait les repérages pour le film de fin d’année. Nous sommes retournés à la bibliothèque d’étude en face du cinéma Chavant à Grenoble. Certains y avaient déjà tourné pour l’exercice 2; pour d’autres ce fut une découverte. Nous avons fait 3 demi-journées de repérages juste avant les vacances de Printemps. On a pu faire émerger quelques idées pour notre film. Partir du lieu, s’immerger dans celui-ci est plus facile que de penser une situation ou une histoire à partir de la salle de classe.

1er jour : Premières impressions dans ce lieu:

Marie: Il sera facile de jouer avec les couleurs dans ce lieu. Le gris, le froid de la salle du 5ème étage contraste avec les couleurs plus chaudes et le rouge des piliers du 6ème. Ce n’est pas le même jeu de lumières. On pourrait exploiter ça pour le film. Plus on monte dans cet espace, plus les fenêtres s’élargissent.

Chloé: Nous sommes dans un espace silencieux car c’est une bibliothèque, mais j’ai remarqué grâce au silence plein de bruits interréssants. Peut-être pourra t-on imaginer un bruit qui se détache particulièrement . Une personne qui travaille et qui est fatiguée et des bruits qui amplifient sa fatigue en les faisant ressortir du silence.

Côme: Le silence permet finalement de mieux distinguer les bruits. Sinon, on a l’impression ici de « backrooms », de personnages qui pourraient être bloqués dans des espaces abandonnés..

Célie: J’ai remarqué le contraste entre des lieux pleins et des lieux vides. la salle du 5ème étage donne une impression de peu d’émotions, de froideur…On pourrait jouer avec les reflets du plafond…

Léo: Beaucoup d’espaces se ressemblent, et c’est un lieu où on peut se perdre. Peut-être peut-on garder cette idée de labyrinthe…

Anthony: J’aimerais qu’on réutilise la grande allée au dernier étage. L’escalier peut aussi être intéressant à filmer d’en haut.

Saraï: Le silence est parfois pesant, surtout dans le vide du 5ème étage. C’est un silence assourdissant qui peut donner une certaine atmosphère « malaisante » d’étrangeté, de fantastique…Certains espaces sont angoissants, déshumanisants…

Barnabé: Les escaliers sont à exploiter comme une idée de boucle sans fin. J’ai aussi remarqué le contraste de lumières entre le 5ème et le 6ème étage. L’idée que quelqu(un se perde à un moment dans ces espaces est bonne.

Basile: Peut-être pourrait-on filmer la fatigue de quelqu’un qui travaille le soir? dans la salle du 6ème étage, cela rendrait une belle ambiance à l’image, mais difficile d’avoir l’autorisation ( voire impossible !)

Maxime: J’ai aimé la baie vitrée que ce soit dans la salle du 5ème ou celle du 6ème. Le paysage est impressionnant, comme une « vision divine ». Peut-être que dans notre filmage, à un moment donné, il faudra sortir vers l’extérieur? J’ai remarqué aussi des motifs géométriques au sol, au plafond…Tous les gens qui sont ici font des tâches différentes, certains travaillent, d’autres pensent, d’autres dorment, lisent, jouent, sont sur un ordinateur ou leur téléphone…

Alexandre: J’ai remarqué les couleurs jaunies vers les toilettes au 5ème étage, qui donnent encore plus l’impression d’étrangeté.

Petit à petit, à la fin de cette première journée, une situation commence à émerger ainsi qu’une ébauche d’histoire…

On filmera au 6ème étage une situation dans le réel qui basculera dans l’onirisme au 5ème étage. Peut-être un personnage qui travaille beaucoup puis s’endort…Dans l’onirisme, l’idée émerge qu’il traverse une confusion labyrinthique avant de retourner au réel.

Mulholland drive de David Lynch revient souvent en référence.

2ème jour: Nouvelles impressions. On peaufine l’écriture avec Chiara et Clara T qui se joignent à nous.

On pense à 4 séquences possibles. Séquence 1: un personnage travaille au 6ème étage longuement. Le temps s’écoule et il bute sur un problème, sur des mots dans son étude. La fatigue du personnage s’amplifie par les sons. Les bruits de travail s’amplifient et apparaissent de plus en plus comme le personnage les perçoit. Pour cette séquence, Chloé a fait référence au film Les oiseaux, vu au lycée: la séquence dans la cour d’école où les oiseaux envahissent petit à petit l’espace. On pourrait être dans le mouvement inverse, la salle se vide petit à petit pour laisser le personnage dans sa bulle. séquence 2: Ce même personnage se retrouve dans la salle vide du 5ème. Il est potentiellement dans l’espace du rêve, de l’irréel. Il découvre l’espace et se dirige vers la baie vitrée. Il s’évade vers l’extérieur, un espace déshumanisant. séquence 3: il cherche à sortir de cet espace labyrinthique mais se retrouve toujours au même endroit. Un personnage surgit dans l’irréel et lui apporte une réponse. Séquence 4: le retour au réel au 6ème, il se retrouve face au personnage rencontré dans l’espace onirique, mais ils semblent ne s’être jamais rencontrés…

3ème jour: équipe sons/ musique Nous essayons d’être davantage attentifs aux sons sur cette demi-journée. Les premiers retours…

Léo: les stylos, les bouteilles d’eau, les feuilles, les chuchotements, les trousses, la soufflerie, le « tapotage » sur les ordinateurs…le vent qui siffle vers l’espace des magazines.

Louise: le clic des souris, les pas sourds sur la moquette, le zip des vestes

Elora: les stylos, les chaises que l’on pousse, les pages des livres qui se tournent…

Clémence: Les imprimantes, le bruit des ascenseurs, les voitures dehors, quelques sirènes, le bruits de néons à exploiter…

Dorian: les sonneries de téléphones, les portes…

Mathéo: une atmosphère feutrée agréable au 6ème étage

Yoann: une atmosphère propice au travail.

Clara L: Proposition d’amplifier au fur et à mesure sur la séquence 1 les bruits de claviers ou de stylos…Ainsi, cela contrasterait avec la séquence 2 où on plongerait tout d’un coup vers un silence total avec la lumière qui change.

Affaire à suivre à la rentrée…

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Décentrement vers l’onirisme ou le réel

Quelques séquences vues en classes pour explorer des exemples de décentrement vers des moments oniriques ou des incursions dans le réel au sein de la fiction.

Extrait de La nuit du chasseur:

Les procédés cinématographiques évoqués par les élèves en classe: Une déformation entre le premier plan et le second plan: le crapaud, la toile d’araignée deviennent disproportionnés, on bascule dans l’univers du conte/ Le chant de la petite fille invite aussi à ce basculement vers le temps du rêve/ Les lumières au premier plan et la végétation qui scintille: introduction d’un univers magique / Pause narrative : écoulement du temps disproportionné par rapport au temps de la course poursuite juste avant.

Extrait de Mullholand Drive:

Avancée en caméra subjective depuis le haut des escaliers/ pas de besoin d’effets spéciaux/Musique un peu assourdissante dès l’intérieur du restaurant au fur et à mesure de leur conversation/ Le son s’assourdit au fur et à mesure jusqu’à l’apparition du sans abri derrière le mur au fond de la cour/ retour au réel après le son vécu à l’intérieur du personnage qui subit un choc…

Extrait de Plein soleil:

Les procédés cinématographiques évoqués en classe: Cela crée une pause narrative/ Champ/ contre champ entre celui qui regarde et ce qu’il regarde/ Des plans de plus en plus rapprochés au fur et à mesure de la séquence: les poissons des étals deviennent presque des personnages à part entière…/ une musique ajoutée un peu folklorique qui colle à l’aspect documentaire.

Publié dans Divers | Laisser un commentaire

Mulholland Drive de David Lynch

Après notre projection à Mon Ciné à la rentrée de février, on peut se demander si David Lynch n’est pas LE cinéaste du décentrement !

Une femme fatale survit à un accident de voiture et devient amnésique. elle croise sur sa route Betty une actrice australienne qui vient juste de débarquer à Hollywood. le film est construit comme un labyrinthe. La première partie n’est-elle pas la version idéalisée du rêve de Diane de réussite à Hollywood, tandis que que la deuxième partie serait un retour violent à la réalité? David Lynch propose un monde opaque et angoissant, bien loin du personnage lisse de Diane au début.

La question du double féminin était très présent et nous avons vu en classe les références à Vertigo d’Hitchcock. Betty/ Diane Rita/ Camilla.

Le film a plu à la classe. On s’est laissé emporté par l’ambiance. Le film a fait parler les élèves entre eux pendant toute la semaine ! Que comprendre? Faut-il d’ailleurs tout comprendre?

Lynch disait en 2001 dans le magazine Positif  » le vrai pouvoir du cinéma ne réside pas dans le simple fait de raconter une histoire, mais plutôt dans la façon dont on la raconte, dans la capacité qu’on a de créer un monde, une atmosphère ou une sensation dans lesquelles le spectateur se trouve immergé. Il est très important de rester ouvert à l’expérimentation ». Nous avons beaucoup réfléchi à cette citation de Lynch face aux zones d’incompréhension que pouvait laisser le film et face aux sensations très fortes ressenties .

On a recensé en classe plusieurs moments de décentrement dans le film.

-Des moments d’incursion dans l’onirisme:

-Des moments de pause narrative dans la fiction

-Des moments de décentrement total assez inattendus. ( incursion d’humour décalé, de subjectivité…)

`Quelques extraits ci-dessous: https://tube-arts-lettres-sciences-humaines.apps.education.fr/w/vBJ8YNTdXe4vjWLYwCLsyJ

Publié dans Divers | Laisser un commentaire